Accueil du site - Elections - Elections nationales - Elections nationales

Européennes 2019 (1)

"Ian Brossat de loin le meilleur à gauche " Plusieurs éditorialistes ont découvert la tête de liste communiste pour les européennes de mai 2019.
Publié le vendredi 5 avril 2019.


Dire que France 2 ne voulait pas l’inviter au débat : un vent de fraîcheur a parcouru le plateau de télévision

LIBERATION (Par Rachid Laïreche — 5 avril 2019)

Le communiste a surpris son monde

En fait, jeudi soir la surprise est venue de Ian Brossat. La tête de liste communiste n’était pas attendue. Ces derniers temps, il a tenté de se tenir à l’écart des embrouilles entre Jadot, Hamon et Glucksmann. Une manière de se démarquer. De prendre de la hauteur. Tout au long de la soirée, il a déroulé ses idées.

Direct, clair. Le communiste a surpris son monde, même ses propres camarades. « Si ne pas avoir accueilli l’Aquarius, c’est un modèle de fierté pour vous, nous ne devons pas avoir les mêmes valeurs », a-t-il lâché. Ian Brossat a également défendu une politique écologique en rappelant que la pollution est un « crime » avec 50 000 morts par an en France et 600 000 en Europe. Les rouges se mettent chaque jour un peu plus au vert.

Certains endroits totalement inattendus

Le communiste n’a pas oublié de faire des bisous à ses électeurs et aux classes populaires. En seconde partie d’émission, après un long volet sur l’immigration, le maire adjoint de Paris a interpellé les journalistes subtilement : « En abordant les questions du travail à minuit, vous vous rendez compte que les principaux intéressés sont déjà couchés car ils travaillent demain ? »

Sa prestation a fait causer sur les réseaux sociaux. Certains ont découvert son existence. Les louanges sont tombées de partout, même de certains endroits totalement inattendus. La porte-parole de La République en marche, Aurore Bergé a tapoté sur Twitter : « Brossat de loin le meilleur à gauche. »

Après un passage chez Sarkozy, Juppé, Fillon et aujourd’hui chez Macron, Ian Brossat a-t-il réussi à convertir Aurore Bergé au communisme ?


Répondre à cet article

gauche

droit